Comment rééquilibrer les termes de l’échange

La monnaie franche pour rééquilibrer les termes de l’échange

Après avoir expliqué la nature néfaste de la monnaie traditionnelle, Silvio Gesell propose de rééquilibrer les termes de l’échange. Pour cela, il faut et il suffit que l’acheteur soit aussi pressé d’acheter que le vendeur de vendre. L’analyse de l’activité économique de l’humanité depuis l’antiquité montre, selon Silvio Gesell, que la composante de l’intérêt résultant du déséquilibre des termes de l’échange s’élève à environ 5% par an. Car l’intérêt comprend potentiellement plusieurs composantes

Silvio Gesell – Origine de la monnaie franche

L’origine de la monnaie franche de Silvio Gesell

La pratique intense du commerce international pendant une décennie lui a permis de comprendre la nature profonde des échanges économiques et de la monnaie, et de ses conséquences sur les crises économiques successives qui ont secoué la planète, particulièrement depuis l’avènement du capitalisme. De cette expérience, il a tiré une théorie de la monnaie...

Les économistes et l’intérêt négatif – Une opposition viscérale à NExT

L’intérêt négatif : une révolution copernicienne

Mon second contact, indirect, avec un économiste a eu lieu quelques années plus tard, lorsque j’ai voulu présenter mon projet de coopérative d’échange à un évêque de la Conférence des Evêques de France (CEF). J’avais pensé que les valeurs de ce projet étaient compatibles avec celles de l’Eglise. J’ai donc rencontré l’évêque qui s’occupait des questions économiques au sein de la CEF, et je lui ai présenté le projet. Il m’a écouté avec bienveillance. Il m’a dit qu’il y réfléchirait et...

Les banquiers face à l’intérêt négatif du projet NExT

Il y a quelques semaines, Claude posait cette question en commentaire : que disent les banquiers de cette proposition d’intérêt négatif !!?? Voici une réponse.

Les banquiers peuvent-ils voir l’intérêt négatif d’un mauvais œil ?

La réponse à cette question est complexe. En principe, à terme, les banquiers ne devraient pas pâtir de l’application d’un intérêt négatif sur les comptes créditeurs de leurs clients. Car la fonction de banquier ne peut pas disparaître. Nous aurons toujours besoin de banquiers pour gérer nos comptes financiers et notre épargne. Ils ne sont donc pas menacés d’extinction. Par contre, ...

Comment réaliser la gestion des litiges dans NExT-CIEDESS

La question de la gestion des litiges dans la coopérative NExT-CIEDESS a été posée par Lolitha dans un commentaire de Lolitha posté il y a quelques semaines. C’est bien sûr un sujet important auquel nous apportons une réponse ici.

Une gestion des litiges a priori classique entre les coopérateurs de NExT

Bien sûr même si les coopérateurs adhèrent à des valeurs communes, et en particulier la même “monnaie”, il y aura des litiges dans la coopérative. Tout échange économique et social est peut potentiellement engendrer des litiges concernant la qualité du produit ou du service échangé, les délais de livraison, le paiement etc. Il faudra donc bien les traiter.

Une coopérative multinationale, ou une multinationale coopérative ?

Profiter de la position de coopérative multinationale

De la même manière que nous devons profiter du “pouvoir de l’achat” inhérant à notre société de consommation, nous devons tirer avantage de la mondialisation et du pouvoir conféré aux multinationales. Car comme nous l’avons déjà dit, la mondialisation a commencé à l’âge du bronze et est devenue irréversible du fait de l’organisation de la production et du commerce et de plus, notre but étant de changer progressivement les règles du jeu monétaire et financier international, nous avons besoin d’un outil à la taille du problème à résoudre et par conséquent un outil multinational. En dehors de la capacité purement fonctionnelle de pouvoir gérer des échanges internationaux, le caractère multinational de la coopérative confère deux avantages cruciaux.

La meilleure stratégie de développement pour NExT-CIEDESS

Une stratégie de développement basée sur le pouvoir de l’achat

Pour que la coopérative NExT se développe et réussisse à changer le système monétaire et financier international, il faut qu’à partir du premier million de coopérateur-fondateurs nécessaires à sa création, son nombre de coopérateurs augmente progressivement pour atteindre 10, 100 millions de coopérateurs, voire plusieurs milliards. C’est tout à fait possible. Google et Facebook en ont été capables, la coopérative NExT peut donc y arriver aussi .  

Le pouvoir d’achat et le pouvoir de l’achat ?

Le pouvoir de l’achat pour faire changer le système monétaire et financier

La Coopérative d’Echange peut ainsi coordonner les choix d’achats de millions de coopérateurs, et ainsi peser sur les politiques des gouvernants, et des financiers. En premier lieu, la Coopérative d’Echange favorisera, par construction, les entreprises, les collectivités locales, voire les pays qui adopteront ses modes de fonctionnement, et particulièrement l’utilisation de l’assurance économique.  

Taux d’intérêt négatif ou Taux d’intérêt positif – Pourquoi ?

On justifie traditionnellement le fait que l’argent rapporte un taux d’intérêt par un principe de propriété individuelle de l’argent. En effet, si vous avez de l’argent dans votre poche, ou à la banque, il est bien admis que cet argent est votre propriété, et que par conséquent vous pouvez en faire ce ce que vous voulez. Pour pourriez avoir envie de le dépenser entièrement pour immédiatement profiter de la vie, mais vous pouvez vous montrer prudent et aussi en épargner pour pouvoir en disposer les jours de disette.

Comment garantir la confiance dans la monnaie – NExT

Aujourd’hui, nous avons confiance dans l’Euro, malgré tout…, parce que nous savons qu’avec des euros dans la poche, nous allons pouvoir entrer dans n’importe quel magasin et acheter tous les produits qui s’y trouvent. Or la Coopérative d’Echanges propose, sous la forme de comptes de compensation, une “monnaie interne” différente de l’Euro, et pour échanger, les coopérateurs doivent avoir confiance dans cette nouvelle monnaie-là. Il est donc nécessaire de construire et maintenir la confiance dans cette monnaie.