Une méthode scientifique pour démontrer que nous n’avons pas de libre arbitre

UP-Ultra-Phylum-libre-arbitre-déterminisme

Saviez-vous que la démonstration du théorème de Bell contient une hypothèse implicite de libre arbitre ?

Certainement ,si vous avez lu mon dernier article. Mais en fait ce résultat a été publié par un physicien américain il y a déjà 30 ans !!! Et quasiment personne ne le sait. Pourtant, notre vision de la mécanique quantique pourrait en être changé. De plus, ce résultat implique qu'il existe une alternative à la non-localité de la réalité qui semble généralement admise par les physiciens. En définitive, le monde pourrait aussi être déterministe, ce qui impliquerait que les êtres humains n'ont pas de libre arbitre. Et le plus fabuleux, c'est qu'il existe une méthode mathématique qui permette de départager ces deux possibilités, et ainsi d'en avoir le coeur net.

Fondement de la mécanique quantique : Un peu d’histoire, une bonne et une mauvaise nouvelle

Fondement de la mécanique quantique
Les conclusions de mon précédent article sur la réfutation du théorème de Bell ont malheureusement déjà été publiées il y a quelques mois seulement, bien que sous une autre forme. Mais ceci est plutôt une bonne nouvelle, car cela signifie que j'avais raison. De plus, ce n'était seulement que la première partie d'un article plus long, disponible en téléchargement, dont les conclusions sont encore plus surprenantes, et qui à ma connaissance n'ont pas encore été publiées : le paradoxe d'Enstein-Podolski-Rosen peut être résolu grâce au déterminisme, ce qui impliquerait que l'Homme n'a pas de libre-arbitre...

Réfutation du théorème de Bell et de la démonstration associée de Wigner

UP Ultra Phylum Théorème de Bell

Une réfutation théorème de Bell facile à comprendre

Le théorème de Bell affirme qu'aucune théorie à variables cachées locale ne peut reproduire les prédictions. Découvrez pourquoi il est faux. Découvrez aussi pourquoi la démonstration du prix Nobel Eugene Wigner affirmant la même chose, est malheureusement aussi fausse. Ces deux réfutations sont accessibles à toute personne ayant un niveau licence en maths ou en physique