Nous allons bientôt être déconfinés quel sera alors le monde d’après. Cette crise sanitaire va probablement bientôt s’atténuer, en tout cas provisoirement.

Nous ne pourrons pas immédiatement vivre comme avant, mais la vie va reprendre lentement son cours, puis, espérons, nous tirerons profit de cette trêve accordée par le virus pour nous préparer à affronter avec sérénité la potentielle prochaine vague, ou même, avec un peu chance, trouver la manière d’éradiquer cette épidémie.

Cependant, le mal, ou au moins du mal, a été fait. Et quelqu’un va de toute façon devoir payer.

Et oui, cette crise sanitaire a provoqué des dégâts humains et économiques considérables qu’il faudra bien réparer. Comme on répare ou on change sa voiture lorsqu’elle tombe en panne. Et nécessairement, cela a un coût.

D’après vous, qui va payer ?

Les banques ? Les financiers ? Les multinationales ? Les plus riches qui possèdent déjà la moitié de la planète ? Pas sûr. On peut penser que certains d’entre eux mettront quand même la main à la poche, mais probablement pas suffisamment pour régler la grosse partie de la facture.

Plus probablement, les états vont s’endetter encore un peu plus qu’ils ne le sont. Mais l’état, c’est nous. Nous devrons donc, nous, le bon peuple, rembourser la dette… avec les intérêts… qui enrichiront les financiers. Et le monde d’après repartira comme avant, en pire, car la dette sera bien plus importante qu’avant. Puis il faudra peut-être emprunter pour rembourser les intérêts de la dette, etc.

De plus, le pire n’est jamais sûr, mais le meilleur non plus. Le meilleur, c’est ce dont on vient de parler. Le pire serait que du fait du ralentissement énorme de l’activité mondiale, de nombreuses entreprises tombent en faillite, par exemple, celles du secteur pétrolier aux Etats-Unis. Celle-ci pourraient ne plus pouvoir rembourser leur gigantesques emprunts auprès des banques, qui elles-mêmes pourraient alors être mises en faillite, entraînant par effet dominos l’effondrement du système bancaire et financier international.

Etes-vous sûrs que cela ne peut se produire ?

Alors, maintenant, que faisons-nous pour un autre monde d’après ?

Pouvons-nous abandonner notre sort dans les mains des gouvernants et des financiers ?

Pourquoi ne pas créer plutôt une coopérative d’échanges utilisant un compte de compensation comme système monétaire alternatif interne ?

Cela permettrait de préserver nos « intérêts » tout en garantissant une stabilité monétaire dont nous pourrions avoir bientôt bien besoin…

Etes-vous partant pour notre monde d’après ?

Suivez-nous, on y va !!!

Sur le même sujet

    • Inscrivez-vous pour recevoir les notifications des prochains articles
    • Plus d’information sur notre idée de coopérative d’échanges
    • Un compte de compensation qu’est-ce que c’est

 

Et partagez et commentez sans modération

 

Laissez un avis

requis